formation d'astro psychologie


Catalogue gratuit
Demandez le catalogue complet de nos formations en Astrologie. Il vous sera envoyé très rapidement par La Poste, et sans aucun engagement.
formation d'astro psychologie
Et pour vous remercier de votre intérêt, nous vous offrons un premier cours d'astrologie gratuit, sans aucun engagement !
formation d'astro psychologie


Contactez-nous
Alain de Chivré
FORMATION EN LIGNE
04.89.72.92.61
info@astropsy.org

 



Partenaires
Psychanalyse magazine

 

formation d'astro psychologie L'astrologie est-elle une science humaine ?
formation d'astro psychologie
formation d'astro psychologie APPRENDRE FACILEMENT L'ASTROLOGIE CHEZ SOI ET
SE PERFECTIONNER DANS LA PRATIQUE DE LA RELATION D'AIDE ASTRO-PSYCHOLOGIQUE
formation d'astro psychologie

Guillaume Depardieu : un exemple atypique du complexe de castration

PETIT ESSAI D’ASTROLOGIE CLINIQUE
     Par Muriel Rojas
     Ancienne élève IEA

L’astrologie clinique n’est pas un courant mais une approche basée sur une interprétation psychanalytique du thème de naissance et du vécu du sujet. Elle vise avant tout à étudier les relations entre facteurs innés et acquis ainsi que leurs influences mutuelles. De ce point de vue, on dira que les planètes peuvent entretenir deux types d’échanges :

  1. harmoniques, c’est à dire une coopération des fonctions qu’elles symbolisent et qu’on interprètera comme un « modèle idéal » à développer
  2. dissonantes, c’est à dire un conflit des fonctions symboliques lequel crée une problématique à résoudre

L’histoire de la relation père-fils de Gérard et Guillaume Depardieu, telle que Guillaume la dépeint dans son livre « tout donner » , illustre à merveille cette dynamique à en juger par l’étude de l’image du père et les complexes qui en découlent dans le thème de naissance.


formation d'astro psychologie

De la difficulté de concilier fiction et réalité : père fantasmé et géniteur

Winnicott a longuement écrit sur l’importance d’une adaptation de la mère aux besoins de son enfant dans son développement ( mère « suffisamment bonne »). Ainsi plutôt que d’appliquer une recette miracle, il faudrait – outre de l’amour – chercher à décrypter les attentes du nourrisson afin de s’y conformer un maximum pour favoriser l’épanouissement de son « vrai moi » *. Cette théorie est également applicable au père, d’autant plus qu’aujourd’hui l’éducation est de moins en moins monoparentale. Sur le plan astrologique, l’étude du thème peut nous renseigner sur les attentes fantasmatiques du sujet auxquelles le père réel ( le géniteur ou son substitut) devra répondre.

Chez Guillaume Depardieu l’image du père s’inscrit dans une dynamique hyper compétitive. Il semble attendre de lui courage, force, dynamisme ainsi qu’un engagement contre toute forme de conformisme injustifié qui en donne l’image d’un héros anarchiste. On notera à ce sujet avec amusement que ce sont ces mêmes valeurs sur lesquelles Guillaume s’est construit seul – c’est du moins ce qu’il semble nous dire. Simultanément, on perçoit un besoin de confrontation constante, comme s’il fallait se démarquer du modèle pour pouvoir l’accepter comme tel et expérimenter violemment les limites de l’autre afin de soulager son angoisse par la soumission à un encadrement fort.

De nombreuses anecdotes du livre traduisent ce comportement extrême : c’est à travers la transgression qu’il part à la recherche de lui-même, de ce qu’il est ou pas , de ce qui le renvoie à son père ou l’en démarque. Mais l’image du père c’est aussi le père symbolique, Dieu pour celui qui a le foi, l’absolu pour les autres ; à l’image de Dom Juan le libertin, le père et le fils semblent vivre l’intensité comme ils peuvent…

Mais le père réel, Gérard, apparaît ici comme défaillant, alors même que ses tendances natales laisseraient supposer un grand sens des responsabilités et les ressources nécessaires pour structurer son fils. On peut dès lors supposer que la dysfonction est due à une erreur d’interprétation de la demande du fils : le père , en surinvestissant son rôle social ( celui qui amène l’argent au foyer ) a négligé le pôle affectif de son statut quand c’est justement sur cette facette que portait l’essentiel des attentes de son fils.

Par ailleurs la filiation s’avère écrasante, ce qui amène Guillaume à se poser constamment la question de sa légitimité d’exister. Ici l’enjeu oedipien semble s’être déplacé de la mère vers l’art. au-delà de l’hérédité « traditionnelle » se pose la question des talents, innés ou acquis, et de ce qu’il convient d’en faire.

Déçu par un père qui, en dépit du titre d’un de ses films, n’est pas à ses yeux un héros, Guillaume oscille entre une franchise lucide, parfois cruelle, et l’angoisse dévorante de dépasser son père. Vraisemblablement archi doué et hypersensible **, il s’interdira pendant de longues années de déployer ses dons par crainte de faire ombrage à son père, intervertissant les rôles entre père et fils. Comme si tuer le père se révélait à la fois nécessaire et impossible…

A l’époque où il donne ses entretiens à Marc-Olivier Fogiel, Guillaume Depardieu vient de se faire amputer et dit démarrer une nouvelle vie. Son sacrifice symbolique aura-t-il eu la vertu d’un rite initiatique et, surtout, lui aura-t-il permis de se réconcilier avec son père intérieur et réel ? L’avenir nous le dira…

Muriel Rojas
Mai 2008

* opposé au « faux moi » soit une personnalité conforme aux projections de l’environnement.
** on note chez lui des caractéristiques comportementales typiques de personnes dites surdouées au profil inadapté